Nos enfants

 

(en cours de construction) 

 

 Ici, quelques thèmes qui pourront vous intéresser :

 

- le développement de l'enfant,

- le sommeil,

- l'immunité,

- les modes de garde,

- l'organisation au quotidien avec un bébé,

- Des histoires inspirantes à lire

 

 

 

Le développement de l'enfant

Article bientôt disponible ... Merci de votre patience :-)

 

 

 

Le sommeil

 

Article ici

 

 

 

L'immunité

Article bientôt disponible ... Merci de votre patience :-)

 

 

 

Des histoires inspirantes à lire

 

 

 

L'ENVOL DU PAPILLON

 

Thème : Aimer et croire aider...

Auteur : Ruth Sanford

 

"Une personne compatissante, voyant un papillon lutter pour se libérer de son cocon, et voulant l'aider, écarta avec beaucoup de douceur les filaments pour dégager l'ouverture. Le papillon, libéré, sortit du cocon et battit des ailes... mais ne put s'envoler. 

 

Ce qu'ignorait cette personne compatissante, c'est que c'est seulement au travers du combat pour la naissance que les ailes peuvent devenir suffisamment fortes pour l'envol.

 

Sa vie raccourcie, il la passa à terre. Jamais il ne connut la liberté, jamais il ne vécut réellement"

 

Nos enfants

 

Et une femme qui portait un enfant dans les bras dit, 

Parlez-nous des Enfants.

Et il dit : Vos enfants ne sont pas vos enfants.

Ils sont les fils et les filles de l'appel de la Vie à elle-même,

Ils viennent à travers vous mais non de vous.

Et bien qu'ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas.

Vous pouvez leur donner votre amour mais non point vos pensées,

Car ils ont leurs propres pensées.

Vous pouvez accueillir leurs corps mais pas leurs âmes,

Car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter, 

pas même dans vos rêves.

Vous pouvez vous efforcer d'être comme eux, 

mais ne tentez pas de les faire comme vous.

Car la vie ne va pas en arrière, ni ne s'attarde avec hier.

 

Vous êtes les arcs par qui vos enfants, comme des flèches vivantes, sont projetés.

L'Archer voit le but sur le chemin de l'infini, et Il vous tend de Sa puissance 

pour que Ses flèches puissent voler vite et loin.

Que votre tension par la main de l'Archer soit pour la joie;

Car de même qu'Il aime la flèche qui vole, Il aime l'arc qui est stable.

 

(extrait du recueil "Le Prophète")

 

LES ENFANTS CLOWN

 

Auteur : Jacques Salomé

 

Il était une fois, dans la même cour d'école, d'une école de ce pays, trois enfants qui passaient tout leur temps à « faire le clown ».

 

Comme disait l'instituteur aux parents: - Ils ne savent faire que ça!

 

Je ne sais si vous le savez, vous qui me lisez ou m'écoutez, dans un enfant qui fait le clown, il y a deux enfants qui se cachent : un enfant triste et un enfant joyeux ou apparemment joyeux, qui sert justement à cacher l'enfant triste.

 

Vous allez me demander, car votre curiosité est insatiable: 

 

«D'où vient-elle cette tristesse qu'il y a chez l'enfant triste qui se cache derrière l'enfant qui fait le clown? Qui fait des bêtises pour faire rires les autres? »

 

Parce que, vous l'avez remarqué, l'enfant clown ne rit pas tellement au fond, il fait rire les autres, ça oui! Ça fait même rire l'institutrice ou l'instituteur, mais pas toujours!

 

D'accord, un enfant clown, dit des choses drôles, sait mimer, sait jouer avec les mots sait faire le chat ou imiter un éléphant qui dort ou le directeur qui vient rappeler d'une voix grave et désolée qu'« après avoir fait caca il faut tirer la chasse d'eau... » Ou que « ça ne sert à rien de chauffer une classe si on laisse ouvertes les fenêtres de cette même classe... ». Mais ne nous égarons pas. 

 

Vous m'avez bien demandé d'où vient cette tristesse qu'il y a chez l'enfant triste qui fait le clown? D'abord, je dois vous dire qu'elle vient de très loin. En fait, du fin fond de son enfance. 

 

Pour Paul, par exemple, qui fait toujours le clown en se moquant des manières des autres, imitant tout ce qui passe à sa portée. Comment sait-il, cet enfant clown, que son père était un enfant triste? Silencieux, toujours au bord des pleurs, replié sur lui-même... même si aujourd'hui son papa est capable de « casser la gueule à n'importe qui, hein! ». 

 

Et Georges, un autre enfant clown, comment sait-il que sa maman a vécu il y a très longtemps une grande tristesse dont elle n'a jamais pu parler? Que Georges a bien entendue... en faisant justement le clown.

 

Et pour le troisième de la bande, comment a-t-il deviné qu'il n'avait pas le droit d’être triste, qu'il devait toujours faire comme si tout allait bien? A  qui ferait-il de la peine s'il osait être triste?

 

Ce qui est sûr, voyez-vous, c'est qu'aucun de ces trois enfants clowns n'a jamais eu de témoignages de la part de l'un ou l'autre de ses parents... d'aucun. Et cependant, chacun à sa façon a entendu et tente de dire l'indicible.

 

Là où des enseignants, des parents ne voient qu'un garnement faisant le pitre, il y a toujours un enfant méconnu, masqué, qui tente de révéler le possible d'une autre réalité.

MAX LE BRICOLEUR

 

Thème : Enfant et énurésie

Auteur : Inconnu

 

Max avait une fuite d'eau dans ses toilettes. 

L'eau coulait, si bien que partout, tout était mouillé! 

Heureusement, Max est un très bon bricoleur, et il décida de tout faire pour trouver rapidement une solution adéquate afin de contrôler cette arrivée d'eau. 

 

Il réfléchit, et eut une super idée : « je vais placer un robinet à l'arrivée d'eau! » cria-t-il. 

 

Il se mit au travail, sortit sa trousse à outils magique, et miracle, « ça fonctionne ! » s'écria-t-il d'un coup sec! 

 

« Je peux maintenant contrôler parfaitement l'arrivée d'eau, c'est à dire ouvrir le robinet pour faire couler l'eau seulement à certains moments, lorsque je le décide et que je suis prêt, et laisser fermé le robinet le reste du temps pour empêcher les fuites. » 

 

« bravo, on va rester au sec maintenant, bravo! », toute la famille heureuse était très fière de cet exploit.

 

*Une histoire à enrichir et raconter à votre enfant. Croyez-y !

 

UNE HISTOIRE D'OURS

 

Thème : Relation et liberté

Auteur : Racontée par Robert Mc Donald dans Thérapies brèves et Trauma

 

Si une fois il y avait des ours en Californie ... et bien sûr il y a des ours bruns en Californie...

 

Beaucoup de scientifiques ont étudié la manière dont vivent les ours bruns. Ils ont remarqué que, quand la mère ours vit avec deux petits, elle s'implique totalement dans son rôle.

Elle s'en occupe, les protège. Elle leur apprend comment vivre dans la forêt. Et chaque jour, comme ils deviennent plus forts, elle est plus fière d'elle-même. Elle les aime.

Et c'est l'immensité de son amour qui lui permet de continuer ce travail difficile qui est d'élever ses deux oursons.

 

Et avec tout cet amour, elle leur apprend les bons endroits pour trouver la nourriture. Là où poussent les baies, les courants dans lesquels il ya les plus gros poissons.

 

Et comme les oursons acquièrent de l'âge et de la force, ils apprennent de mieux en mieux comment survivre. La mère ourse est de plus en plus heureuse parce qu'elle a un but, une raison d'exister. Ses enfants sont en train de grandir.

 

Elle s'assure qu'ils sont en absolue sécurité. Elle fera tout pour eux. Elle serait même prête à se sacrifier. Çà, c'est difficile à comprendre pour certains, mais pas pour elle, bien entendu.

 

Alors, elle apprend à ses oursons qu'il y a du danger dans la forêt, peut-être un homme avec un fusil, qui pourrait essayer de les tuer. Peut-être un lion des montagnes qui pourrait venir les manger.

 

Elle ne se décourage pas et elle n'abandonne pas ses enfants.

Quand elle détecte un danger, elle les guide jusqu'à un grand arbre et émet un grognement particulier. Ce grognement est le signal pour que les deux oursons commencent à grimper jusqu'au sommet de l'arbre. Et c'est ce qu'ils font. Ils montent et ils s'accrochent au sommet; parce que ce sont de braves enfants et qu'ils aiment leur mère. Ils lui font totalement confiance.

 

Alors ils regardent en bas et voient la maman ourse : elle marche en cercle autour de l'arbre et explore d'où vient le danger Elle est prête à lutter, à mourir. Elle va monter la garde quoi qu'il advienne.

 

Et ses deux enfants sont là, agrippés au sommet de l'arbre. Après que cette mère courageuse ait remarqué que tout était sous contrôle, peut-être qu'elle a effrayé le chasseur, peut-être qu'elle a grogné tellement fort que le lion des montagnes est parti ... donc, quand tout danger est écarté, elle émet un grognement tout à fait particulier qui signale aux oursons, toujours agrippés à l'arbre, qu'ils peuvent redescendre. Ils sont de nouveau en sécurité et peuvent recommencer à marcher dans la forêt.

Et c'est ce qu'ils font, car ils font entièrement confiance à leur mère. Mais, dès qu'elle repère un nouveau danger, elle recommence son grognement et les oursons remontent aussitôt au sommet du grand arbre. Et elle continue à prendre soin d'eux pendant de longs mois.

 

En fait, ce que les scientifiques ont découvert, c'est qu'elle les protège ainsi pendant deux ans. A l'âge de deux ans, les ours deviennent adultes. Mais eux ne le savent pas.

C'est alors que la mère ours fait quelque chose d'encore plus courageux. Elle emmène ses enfants dans la partie la plus profonde de la forêt, près d'un grand arbre, le plus grand qu'elle puisse trouver. Là, elle émet le grognement qui signale le danger.

 

En l'entendant, comme d'habitude, les deux ours grimpent jusqu'au somment de l'arbre. Parce qu'ils font confiance à leur mère. Tout en s'agrippant, ils regardent en bas et voient qu'elle est là. Donc, pour eux, tout est normal, maman veille sur nous.

Mais ce jour-là, la mère ours commence a partir droit devant elle de plus en plus loin, sur une longue distance. Les deux enfants se regardent" comment est-ce possible? Sans aucun doute, elle va revenir... elle nous aime! ". Ce qu'ils ne réalisent pas, c'est qu'elle les aime bien plus qu'ils ne peuvent l'imaginer Ce jour-là.

 

- les scientifiques l'ont découvert - cette mère ne revient pas. Ils ne la reverront jamais.

 

Et ils restent agrippés au sommet de l'arbre, ceci pendant vingt-quatre heures. Puis ils se disent: "On devrait peut-être redescendre de l'arbre. Mais pour cela, on doit attendre le deuxième grognement, non ? En fait, on doit attendre jusqu'à ce que notre mère nous dise de redescendre ?"

 

Alors, ils attendent encore vingt-quatre heures de plus. Et ce jour-là, ils deviennent très fatigués, fatigués de suivre les règles de quelqu'un d'autre. Puis, ils ne peuvent plus continuer... alors ils brisent la règle et commencent à descendre de l'arbre.

Parce que vous voyez, s'ils continuent à suivre les règles de la mère, deux choses vont se produire. Ils vont rester des enfants, et puis ils vont finir par tomber de l'arbre et mourir.

Donc, pour devenir adultes, ils commencent très lentement et prudemment à redescendre de l'arbre et à se rapprocher du sol. Lorsqu'enfin, leurs pattes touchent le sol, ils se mettent à utiliser leurs propres yeux pour regarder: est-ce que l'endroit est sûr? Ils utilisent leur propre nez pour flairer: est-ce que les odeurs sont familières?

 

C'est un prix tellement élevé de revenir au sol par soi-même.

L'humilité, en anglais, signifie revenir à la terre. Si je reviens à la terre, je suis moi-même. Si je reviens à la terre et que je brise les règles de la mère, c'est le moment où je prends ma liberté.

 

Parce que personne ne peut me donner la liberté. Si quelqu'un pouvait me la donner, il pourrait aussi me la reprendre. Mais, si c'est moi qui prends ma liberté et que je suis décidé à en payer le prix, alors personne ne peut me la reprendre.

Personne ne peut décider pour vous si vous êtes prêt à en payer un tel prix. Bien sûr, c'est juste une histoire. Mais dans la vraie vie, comment est-ce qu'on a des relations avec les gens qui sont honnêtes, indépendants et en même temps aimants ?

 

La cause des enfants

d'après Françoise Dolto

(Article extrait de Psychologie.com)

 

Françoise Dolto : son nom résonne tel un mythe emblématique du XXe siècle, auprès du grand public comme des professionnels de l’enfance. Sa vocation première, celle de devenir un « médecin d’éducation », elle l’a puisée dans sa propre enfance : elle grandit dans l’ombre pesante d’une sœur aînée décédée, et d’une mère si traumatisée par cette perte qu’elle reproche à sa seconde fille d’être en vie.

 

Françoise Dolto fera de l’enfant en souffrance et de ses rapports avec la mère son domaine de prédilection. C’est là qu’elle innovera, aussi bien dans la réflexion que dans la pratique. Son influence s’étend jusqu’au juridique : la loi de 1993 sur l’autorité parentale conjointe et les droits de l’enfant en cas de divorce aurait-elle pu naître sans sa pensée ? Son idée que l’enfant n’est pas la propriété des parents a été révolutionnaire.

 

 

"L'enfant a toujours l’intuition de son histoire. Si la vérité lui est dite, cette vérité le construit."

 

Pensées :

 

L'enfant est une personne

Très jeune, Dolto avait promis : « Quand je serai grande, je tâcherai de me souvenir de comment c’est quand on est petit. » Elle n’oubliera jamais que le nouveau-né aspire d’abord à communiquer et que ses désirs, indépendants de ceux d’un adulte, sont aussi respectables. Une approche psychanalytique se traduisant par une confiance totale envers les sujets de ses cures, qu’elle cherchera à « suivre », persuadée que chaque enfant est doté d’un savoir, même confus ou ignoré, le guidant sur son chemin : « fou », « débile », qu’importe, dès lors qu’il trouve un équilibre. Mais ce respect d’un choix de vie est surtout une éthique, pour laquelle Dolto a milité avec vigueur, faisant parfois scandale dans une société habituée à considérer que l’enfant n’a de la valeur que par ce qu’il peut devenir, pourvu qu’il soit assez « sage » et suive sa vocation : satisfaire ses parents.

 

Tout est langage

A la différence de l’animal, chez l’être humain tout « veut dire ». Les gestes les plus absurdes ont un sens, font partie d’un langage symbolique à travers lequel se tisse ce que Dolto appelle « la fraternité d’espèce ». Parler, s’exprimer, permet de marquer sa différence vis-à-vis d’un autre (avant tout de sa mère), pour mieux partager avec lui des émotions, des souvenirs, des idées.

 

Le “parler vrai”

'Encore faut-il parler « avec » l’enfant et pas seulement « à » l’enfant. Surtout, lui « parler vrai ». « On ne peut pas mentir à l’inconscient, il connaît toujours la vérité », insistait la psychanalyste. Dès les premières heures, un enfant décèle l’accent de vérité (« la coïncidence entre ce que l’on dit et ce que l’on éprouve »), et il en a besoin pour ce qui concerne ses origines, l’histoire familiale, afin que vitalité biologique et vitalité sociale concordent.

 

Le complexe du homard

Dolto a inventé cette image  pour représenter la crise d’adolescence. L’enfant se défait de sa carapace, soudain étroite, pour en acquérir une autre. Entre les deux, il est vulnérable, agressif ou replié sur lui-même. Mais « ce qui va apparaître est le produit de ce qui a été semé chez l’enfant », avertit Dolto. Les parents devraient donc voir les crises explosives comme une preuve qu’ils ont rempli leur contrat, les repères éducatifs s’avérant suffisamment souples pour « sauter » au bon moment. 

A l’inverse, si les parents sont trop rigides, l’ado restera prisonnier de sa carapace et désarmé face à la dépression.

 

L’image inconsciente du corps

Il s’agit là du concept central de l’œuvre de Dolto théoricienne. La psychanalyste est partie du concret, en l’occurrence des dessins des enfants qu’elle recevait. Elle a réalisé que ces dessins représentaient en fait leur propre corps, un corps parfois aberrant, fantastique, en un mot imaginaire, figurant leurs désirs, leurs manques, leurs rapports avec les autres. 

Le corps imaginaire est notre premier moyen d’expression, un langage symbolique, toujours mystérieux. C’est à travers cette vision du corps que la dimension éthique et poétique de Dolto se révèle avec le plus de force. Car on peut appeler le respect de ce mystère-là chez l’autre par un autre nom : liberté.

 

 

Lithothérapie

Les pierres de l'enfance

(tiré du site "cristal-essence.com")

 

L'Ambre est utilisé depuis plus de 7000 ans pour les soins.

Correspondant au 3e chakra (plexus solaire), elle est typiquement une pierre d'apaisement, d'énergie positive et solaire.

En Lithothérapie, l'Ambre est indiqué pour les douleurs et problèmes inflammatoires et respiratoires. 

Elle a un effet apaisant et décongestionnant  et est aussi recommandé en cas d’allergie et de problème de peau.

Cette énergie douce peut convenir à tous et en particulier aux jeunes enfants et aux personnes âgées. Autrefois, on faisait porter un collier d’Ambre aux bébés pour les soulager de l’irritation due aux premières dents et de tous les petits maux de la prime enfance. Et cette pratique qui a fait ses preuves est toujours mise en pratique par certains parents malgré les consignes de sécurité recommandant une grande vigilance (risque d'étranglement si on laisse un enfant porter son collier durant son sommeil) ! 

 

 

 

L'Aventurine correspond au 4e chakra (chakra du cœur). Cette pierre convient bien aux enfants.

L'Aventurine est un Quartz vert comportant de fines paillettes de mica. 

Son association avec le Quartz rose donne une excellente synergie par leur action combinée sur les plans physique et émotionnel. On peut placer ces pierres dans la chambre de l'enfant à proximité de son lit ou-bien, en cas de galets plats, sous le matelas de l'enfant.

 

La Calcédoine bleue veinée fait partie de la grande famille des Calcédoines. La Calcédoine bleue est une pierre d'énergie douce qui a une action apaisante sur le corps et les émotions.

La Calcédoine bleue veinée correspond au 5e chakra (chakra de la gorge).

La Calcédoine bleue est excellente pour les personnes nerveuses et introverties. Son énergie apaisante convient bien aux enfants.

Son énergie, spécifique au chakra laryngé, donne à la voix stabilité, clarté et énergie, ce qui lui donne de l’impact.

En lithothérapie, la Calcédoine bleue est recommandée pour les affections de la gorge, des cordes vocales et le dysfonctionnement de la thyroïde.

Appelée autrefois la "Pierre des orateurs", la Calcédoine bleue veinée est idéale pour développer l’élocution, faciliter l'expression.

Elle aide à l'acquisition du langage chez les enfants. 

La Calcédoine bleue est très adaptée aux personnes pour lesquelles la parole a une place importante : étudiants, conférenciers, enseignants.. etc.

La Calcite rose, dont l'énergie est très douce, correspond au 4e chakra, le chakra du cœur. On la trouve aussi sous le nom de Mangano-calcite.

Les Calcites constituent une famille de pierres d'une grande diversité de formes et de couleurs.

La Calcite rose fait partie de la grande famille des Calcites, ce sont des pierres tendres qui appartiennent au même système de cristallisation que le Quartz (système rhomboédrique). Sa couleur très douce, rose pâle, évoque son énergie.

En lithothérapie, la douceur de l'énergie de la Calcite rose apaise tensions et émotions. Elle est très adaptée aux enfants, mais peut aussi être utile pour les personnes qui ont besoin de douceur, de tendresse.

Son association avec le Quartz rose, est, notamment, très bénéfique au développement physique et affectif de l’enfant.

 

La Calcite verte est une pierre qui convient bien aux enfants pendant leur développement.

Les Calcites constituent une famille de pierres à l’énergie très douce, d'une grande diversité de formes et de couleurs. La Calcite verte fait partie de la grande famille des Calcites, ce sont des pierres tendres qui appartiennent au même système de cristallisation que le Quartz (système rhomboédrique).

En lithothérapie, la Calcite verte est une pierre très utile pendant la croissance des enfants en particulier pour les systèmes musculaires et osseux.

 

 

Originaire de Russie, la Charoïte est une pierre récemment découverte, de couleur violette avec des circonvolutions noires et blanches. La Charoïte agit surtout au niveau des émotions négatives inconscientes. C'est une pierre d’épuration des angoisses anciennes. Elle aide à évacuer la peur.

Cette pierre est aussi très intéressante pour les enfants. Elle est très efficace dans les cas de cauchemars, d’angoisses nocturnes. Son association, placée sous l’oreiller, avec le Quartz rose, est très efficace pour les peurs et angoisses nocturnes des enfants. Dans ce cas, il est bon de choisir des pierres d’environ 3,5 /4 cm.

Le Quartz rose nous accompagne pour mettre de la douceur, de la tendresse dans notre vie moderne et retrouver amour de soi et sécurité affective.

Pierre de cœur par excellence, le Quartz rose correspond au 4e chakra.

Chez le jeune enfant, cette énergie qui correspond bien à l'amour maternel,  lui apporte un sentiment de sécurité affective. un galet de Quartz rose et un galet de Charoïte s’associent très bien pour apaiser les angoisses (la nuit, sous l’oreiller par exemple) ; avec le Larimar, le Quartz rose aide pour apaiser les blessures de l’enfance. et avec l’Améthyste  favorise le sommeil.

 

En lithothérapie, son énergie très douce, fait de l'Angélite une pierre très adaptée aux enfants qu’elle rassure, sécurise, et dont elle calme les angoisses et excès émotionnels.

La Célestine, ou Célestite, est une pierre à l'énergie très douce, qui nous reconnecte avec notre douceur intérieure.

La Célestine, pierre tendre d'origine sédimentaire, est d'un bleu pâle, transparent.

 

Les fleurs de Bach pour les enfants

(trouvé sur Topsante.com)

 

Peur du noir, colère, jalousie… Enfants et ados passent eux aussi par des moments difficiles. Pour aider, il y a les Fleurs de Bach. Des remèdes naturels et adaptés à chaque situation.

 

C'est Edward Bach, un médecin anglais homéopathe, qui a inventé ces remèdes floraux dans les années 30. Persuadé que l'harmonie émotionnelle joue un rôle vital sur notre bien-être, il sélectionne alors 38 fleurs correspondant à 38 émotions. A chaque émotion négative correspond un besoin positif : une Fleur de Bach. Par exemple, la peur causée par la timidité , sera rééquilibrée par la fleur de mimule (Mimulus) apportant courage et assurance. Leur promesse n'est pas de faire disparaître un sentiment négatif mais plutôt d'accompagner la personne à mieux vivre une situation au quotidien.

 

A quel âge peut-on en prendre ?

 

A partir de 3 ans, on lui donne 2 gouttes diluées dans un verre d'eau, 4 fois par jour. On peut mélanger plusieurs fleurs (jusqu'à 7).

 

- Pour les émotions qui durent : en cure de 3 semaines. Le plus simple est d'installer une routine facile : 2 gouttes au réveil, 2 avant de partir pour l'école, 2 en rentrant et 2 au coucher.

 

- Pour les émotions passagères : jusqu'à amélioration. Dans ce cas, on prend 2 gouttes avant ou pendant le moment fatidique (examen, angoisse…) sans oublier les 3 autres prises à répartir dans la journée.

 

Comment les choisir ?

 

« D'abord, on discute avec son enfant afin d'échanger sur son ressenti, dans le but de cerner son humeur, son état émotionnel », explique Nathalie Auzeméry, conseillère en Fleurs de Bach. « C'est peut-être la phase la plus délicate car il n'est pas toujours aisé de mettre des mots sur des sentiments ». Une fois l'état d'esprit de l'enfant identifié, il ne reste plus qu'à choisir le ou les remèdes floraux adaptés. En cas de doute, on peut demander conseil à son pharmacien ou encore trouver un conseiller Fleurs de Bach ( www.mesfleursdebach.com ).

 

Quelles fleurs pour les petits et les ados ?

 

A une peur vague et irrationnelle comme une terreur nocturne, correspond la fleur de tremble (Aspen) qui apporte un sentiment de sécurité. Pour l' enfant jaloux de son petit frère , la fleur de houx (Holly) l'aidera à avoir plus d'empathie. Il part au quart de tour et veut tout, tout de suite ? C'est la fleur d'impatiente (Impatiens) qu'il lui faut pour le calmer. S'il a subi un choc (accident, deuil d'un proche…), la fleur d'étoile de Béthlehem (Star of Bethlehem) va l'aider à faire face au chagrin. En période d'examens, certains ados se sentent submergés et paniquent à l'idée d'échouer. La fleur d'orme (Elm) va leur redonner confiance en eux et en leur capacité à réussir.

 

Ces deux ouvrages proposent des remèdes de Fleurs de Bach adaptés en fonction des âges et des situations que vivent enfants et ados.

 

- Grandir en harmonie avec les remèdes de fleurs du Dr Bach, Judy Howard, éd. Guy Trédaniel, 19.80 €.

 

- Mieux vivre l'école avec les Fleurs de Bach, Françoise Quencez, éditions Grancher, 15 €.

L’EFT adapté aux enfants

Aider son enfant à mieux vivre ses émotions… grâce à l’EFT

 

(trouvé sur les-supers-parents.com

témoignage d'Anthony Paspa, Conseiller Conjugal & Familial à Perpignan)

 

 

Petit rappel sur ce qu'est l'EFT : 

 

EFT pour “Emotional Freedom Techniques” (C et O : qu’on peut traduire par “techniques de libération émotionnelle”)

Comme leur nom l’indique, ces techniques vous libèrent de vos souffrances émotionnelles. Elles combinent les principes fondateurs de la médecine chinoise et de la psychologie moderne (à ma gauche: les méridiens énergétiques, à ma droite: la prise en compte de l’inconscient).

Il s’agit de tapoter soi-même des points du visage et du corps, en restant centré sur la souffrance ciblée : souvenir traumatique, douleur physique, blocage émotionnel…

Cette méthode, régulièrement simplifiée et améliorée depuis sa création dans les années 1990, s’intègre aujourd’hui à la pratique de milliers de professionnels du soin dans le monde entier, convaincus que le corps, l’esprit et les émotions sont indissociables.

 

Quatre avantages qu’ont les enfants par rapport à nous

 

- Ils ont moins l’habitude de maîtriser ou refouler leurs émotions.

- Ils sont beaucoup moins méfiants face à ce qu’ils ne savent pas expliquer.

- L’amour inconditionnel ne leur semble pas si inaccessible.

- Des croyances limitatives ne se sont pas encore gravées en eux.

 

 

Six points clés à adapter

 

Le rapport de confiance avec l’enfant est crucial. La séance sera donc menée de manière très ludique et l’on veillera à ce qu’il se sente le plus à l’aise possible : il peut vouloir un parent près de lui… ou pas ; garder son doudou ou jouet favori ; être assis, couché ou debout ; à un endroit de la pièce plutôt qu’à un autre, etc.

 

On lui demandera aussi la méthode qu’il préfère : l’adulte (praticien ou parent) tapote sur l’enfant qui, lui, ne tapote pas ; l’enfant tapote en même temps sur une peluche ; l’adulte et l’enfant tapotent chacun sur soi…

 

Si évaluer l’intensité du problème de 0 à 10 est trop abstrait pour son âge, on lui demandera plutôt : « Ton problème, il est grand comment ? » L’enfant répondra alors spontanément à sa manière (par exemple en écartant plus ou moins les bras).

Localiser le problème et lui donner une couleur, une forme etc. (par exemple « C’est une grosse boule rouge, là, dans le ventre« ), marche particulièrement bien avec les enfants, qui peuvent ainsi se concentrer dessus comme sur une image.

 

Plutôt que la phrase de préparation classique : « Je m’aime et je m’accepte tel(le) que je suis« , des adaptations comme « Papa et maman m’aiment très fort » ou « Je suis un garçon / une fille super ! » auront plus d’impact.

 

Enfin, le rythme des séances (généralement plus courtes mais plus régulières) sera bien sûr modulé en fonction de l’âge de l’enfant et de la complexité du problème.

 

Et pour les enfants de moins de trois ans

 

Il est possible d'utiliser l'EFT sur des enfants de moins de trois ans : l'adulte tapotera les points EFT sur un nounours devant l'enfant et cela aura un effet par mimétisme ou-bien l'adulte taporera sur l'enfant en chantant une comptine racontant les points EFT dans leur langage et leur imaginaire. Généralement, les tout-petits adorent et réclament la comptine qu'ils ressentent bénéfique pour eux.

 

 

 En bonus, quelques vidéos et liens utiles :

 

1. Page sur l’EFT et les enfants : celle de Jérôme Saurin, hypnothérapeute :

http://www.hypnoforme.fr/eft-enfant/

 

 

2. Une vidéo où Sylvie Alves, co-auteur de EFT et autres techniques énergétiques pour se guérirprésente la peluche Tapoty :

3. Un bel article de Gary Craig, fondateur de la méthode EFT : http://www.guerir-eft.com/lamethode/Methode-EFT-indispensable-pour-les-enfants.html

Et si vous avez besoin d'un accompagnement

ou d'une séance pour votre enfant :

 

N'hésitez pas à prendre rendez-vous au 0767 144 133 ou sur ce site.